Imprimer

L’extrait huileux au CO2 supercritique de baies...

RECHERCHE SUR L'UTILISATION MEDICINALE DE L'ARGOUSIER

L’extrait huileux d’argousier obtenu selon la technique du CO2 supercritique combine les actifs des graines et de la pulpe des baies : caroténoïdes, tocophérols, phytostérols et acides gras insaturés, notamment omega-7. Riche de cette association, l’extrait renforce les tissus épithéliaux et stimule leurs capacités de défense. Ainsi, il s’avère efficace, par voie orale, dans le traitement et la prévention d’affections diverses
(dermite atopique, ulcère gastrique, syndrome de Sjo¨gren...).
En cosmétique interne, il améliore l’hydratation, l’aspect ;et l’élasticité de la peau.

De l’usage traditionnel aux applications modernes
L’usage médicinal de l’argousier remonte a` plus de 1000 ans.
Au Tibet, on retrouve des traces très anciennes de son utilisation dans les affections de la peau, des muqueuses et des troubles gynécologiques . En médecine traditionnelle chinoise, japonaise ou tibétaine, de même qu’en médecine ayurvédique (Inde), on l’emploie encore aujourd’hui pour soigner toutes sortes d’affections cutanées (irritations, eczéma, brûlures...), mais aussi comme tonique général, et, en association avec d’autres plantes, dans le traitement de diverses maladies . Or, les études scientifiques récentes ont confirme´ l’intérêt thérapeutique des baies d’argousier non seulement dans le traitement des affections de la peau et des muqueuses , mais aussi dans la prévention des ulcères gastriques, des maladies cardiovasculaires, de certains cancers. Ses propriétés immunostimulantes ont également été largement démontrées .
F. Joanny Menvielle-Bourg, Docteur en pharmacie
FABIENNE JOANNY Consulting & Licensing

Les omégas-7, des acides gras précieux
Les acides gras oméga-7 sont des acides gras mono-insaturés dont l’unique double liaison est portée par le 7e atome de carbone de la chaîne aliphatique. La présence d’une seule double liaison les rend moins sensibles a` l’oxydation que les acides gras poly-insaturés . Bien que les acides gras oméga-7 ne soient pas classés parmi les acides gras indispensables, ils jouent un rôle majeur dans l’organisme.
Avant tout, l’acide palmitoléique entre dans la composition de la fraction lipidique des membranes cellulaires et participe à leur souplesse et à leur stabilité, en augmentant leur résistance à l’oxydation. Or, on sait que la qualité et l’intégrité de la bicouche lipidique des membranes des cellules épithéliales estessentielle au bon fonctionnement de la peau et des muqueuses : meilleure cohésion et plus grande souplesse tissulaire, échanges intercellulaire facilités, et surtout meilleur pouvoir de rétention d’eau dans les couches superficielles et meilleure résistance a` la déshydratation .